Une journée à la bibliothèque - Sherry Herrera

Mon blogue

Une journée à la bibliothèque

Une journée à la bibliothèque - Sherry Herrera

Je ne saurais dire pourquoi, mais depuis quelques jours, je me lève avec l’envie irrépressible de reprendre la lecture.

Pendant de longues années, j’étais une dévoreuse de livres et d’ouvrages divers. J’étais insatiable de connaissance. Quand j’ai trouvé un emploi, j’ai de moins en moins eu de temps à consacrer à la lecture. C’était un livre de temps à autre, puis plus rien.

Je n’en reviens pas d’être restée tout ce temps sans tenir un livre dans mes mains, heureusement, je vais reprendre les choses en main. Il faut dire aussi que j’ai plus de flexibilité maintenant dans mon travail. J’ai eu une promotion, qui, il est vrai, m’impose plus de responsabilités, mais me laisse aussi, un peu plus de temps libre.

J’arrive à quitter le bureau aux heures prévues, alors qu’avant, c’était des heures supplémentaires a n’en plus finir. J’étais tellement fatiguée que je n’avais pas la force de faire grand-chose de mes weekends. Mais mes efforts professionnels ont payé et tout cela est derrière moi présentement.

Ce samedi, je me suis levé d’excellente humeur, bien décidé de faire une razzia a la bibliothèque municipale. J’ai tout prévu, les documents pour renouveler ma carte de lectrice, les ouvrages que je vais prendre.

Depuis quelques jours, entre deux séances de traitement à l’acide hyaluronique, j’ai compilé les livres dont j’ai entendu parler en bien, que je n’ai pas encore eu l’occasion de découvrir.  C’est par ceux-là que je vais commencer. Après un bon déjeuner, je me mets en route, légère et enjouée. Tout au long du trajet, je souris. Un vent légèrement frisquet rafraîchit mon corps. En fait, il aurait plu que cela n’aurait rien changé à mon humeur du jour.

Au bout de quelques minutes, me voilà rendue. Je suis accueillie par la bonne odeur des livres. Cette sensation qui me prend à chaque fois que je rentre dans une librairie ou dans une bibliothèque m’a manqué.  Sans plus tarder, je m’occupe des formalités administratives. Très rapidement, c’est fait et me voilà avec ma nouvelle carte de membre.

Sans attendre, je me lance dans les rayons, ma liste de lecture a la main. Je glisse tranquillement le long des rayons remplis de livres, ivre de bonheur. Je suis un peu perdue, car j’ai perdu l’habitude de fouiner dans les étagères des bibliothèques. Pas grave. Je prendrai le temps qu’il faut pour satisfaire toutes mes envies de lecture. Je compte bien dévorer un à un, tous ces beaux livres qui ne semblent attendre que moi.