De l’aide avec un logement - Sherry Herrera

Mon blogue

De l’aide avec un logement

De l’aide avec un logement - Sherry Herrera

J’espère que ça va fonctionner. Bon, il y a la decontamination de moisissure que le concierge aurait dû faire chez moi, et qu’il n’a pas encore fait. Mais, selon ce que je peux comprendre, il y a beaucoup de choses qui me manquent, selon les normes de la Régie du logement. La propriétaire et le concierge ne font pas ce qu’ils devraient.

J’imagine que de pouvoir déclarer qu’il y a eu des entrées par infraction dans mon immeuble, et demander d’avoir la copie des vidéos de caméras de sécurité, seraient une façon de commencer. La propriétaire riait au téléphone quand je lui en ai parlé. Elle ne s’inquiète pas du tout pour nous, ce qui démontre non seulement un manque de professionnalisme, mais un manque de compassion flagrant. Le fait qu’elle me dise que tout est dans ma tête, me fait croire qu’elle ne tient pas à protéger ses locataires. Tout ce que je peux faire, en ce moment, c’est espérer qu’elle va avoir assez de jugeote pour comprendre ce détail. C’est comme ça que la psychologie humaine fonctionne : réagir comme la propriétaire a réagi prouve qu’elle ne s’intéresse qu’à l’argent. Malheureusement, ce ne sont pas des psychologues qui gèrent le système juridique de notre pays, mais bien des gens qui ont étudié la loi. Donc, si on va en cour, il y a des chances que le juge soit complètement dépassé, et choisisse en sa faveur à elle seulement parce qu’il n’a rien compris. Par contre, si c’est le cas, ça démontre la faiblesse de notre système juridique. La loi ne devrait pas jouer en faveur des coupables quand il y a un manque de preuves, mais bien se baser sur des analyses de comportement aussi.

Je n’ai pas encore reçu la convocation pour la date de la séance en Cour avec ma propriétaire. Par contre, il faut qu’elle comprenne que ce qu’elle m’a dit au téléphone ne me fait pas peur. Je vais affronter le juge avec les détails de ce qui s’est passé, et inclure ce que je connais de la psychologie. Si le juge a une tête sur les épaules, il ou elle va prendre ces informations en considération avant de poser son jugement. J’espère que le système juridique ne va pas me laisser tomber encore une fois.